Au début, il y avait la Pensione Pironi

--

C’était au début des années 1920 et les gens venaient encore à la mer à cheval et en charrette.

À l’époque, il suffisait d’avoir une chambre avec un lit, un bon repas et la mer devant soi.

Puis le Pironi est devenu grand et a commencé à s’appeler hôtel, mais le fil de la mémoire qui le relie à ses débuts n’a jamais été rompu et, aujourd’hui encore, on peut entendre haut et fort le souffle de l’esprit de ces pionniers du tourisme romagnol.

Un tourisme populaire, un tourisme pour tous, fait d’hospitalité authentique et de cuisine basée sur des recettes anciennes.

Et de la bonne humeur romagnole, contagieuse, panacée pour oublier tous les problèmes.

Et que signifie être en vacances si l’on n’oublie pas ses problèmes !

Certaines chambres sont petites et, souvent, les salles de bains aussi, mais il y a tout dans ces chambres, y compris l’histoire de ses cent ans d’hospitalité en Romagne.

Depuis cinq ans, le Pironi se refait une beauté, quelques chambres par an, les couloirs, le hall, le jardin.

Cela prendra quelques années, mais nous ne resterons jamais immobiles.